Quelque chose à te dire

papa poule

Papa content, papa gâteau, papa râleur, papa flippé, papa égoïste, papa une fois, papa deux fois, papa pas riche et finalement, peut être un peu ... papa poule.

Vous aimerez lire également...

9 Réponses

  1. Génial ce billet. J’en ai les larmes qui tombent… Belle réaction de votre grande, ouf, ça devait être un moment clé. Et une chute toujours drôle, pour ne pas trop tomber dans la guimauve. Au top, comme d’hab ! 🙂

  2. sabine dit :

    j’ai adoré ce billet,surtout à la dernière phrase, et je te rassure mon fils ils les cumules aussi ces derniers temps,merci la canicule

  3. Privey dit :

    Slt idem je suis maman de 3 enfants, 3 garçons Noa 5 ans Ethan qui aura 3 ans en août et Ewen né en mai.
    Franchement cela se fait très bien 3, certes il faut de l’organisation.
    Côté apprentissage moi j ai du apprendre a aimer spiderman , pat patrouille, Sam le pompier … sincèrement j adore et pour rien au monde je ne changerais.
    Si tu veux échanger sur la famille nombreuse (car avec 3 enfants c’est le terme exact) pas de soucis.
    je suis née en 85 et j ai lgtps habité orvault et donc fréquenté le vieux chêne.
    Cordialement Stéphanie

  4. Mr. Caillou dit :

    Encore ? A ben bravo, félicitations, tout ça. Je te recommande de tenter un petit gars. Cela a plusieurs avantages :
    – La nouveauté : Un garçon ne bouge pas et ne râle pas comme une fille.
    – L’activité : Ce sera VRAIMENT le bordel. Une touche de testostérone dans les relations fraternelles, c’est aussi une plus grande proximité entre la main de l’un et la tronche de l’autre.
    – L’évolution : Comme vous devenez blasés, il y aura plein de nouveaux trucs à apprendre. Sur le zizi, par exemple.
    – La variété : Il faudra revoir toute la garde robe rose. Et que dire de certains jouets.

    Et sinon, je te donne un coup de main : voici mon « comment on fait les bébés » http://www.uncailloudansmonsoulier.net/2014/09/dis-papa-comment-on-fait-les-bebes/

    Tchô

  5. Aurore dit :

    Une petite larme au coin des yeux en voila le cousin de porte… j’avais de suite compris : c’est adorable !
    Nos enfants sont merveilleux (mais fatiguant), touchant (mais fatiguant) et attentionnés (et jamais fatigués).
    Ca donnerait presque envie de s’y remettre… mais pas tout de suite tout de même.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *