Articles ...en direct de la basse cour !

3

La secte du pédiatre

Toi, petit pourceau stérile qui t’attardes ici, et qui n’a pas encore enfanté, tu ne sais pas ce que ça veut dire d’aller voir un pédiatre, hein ? Alors que toi, papa ou maman avec déjà de la morve, du caca et du lait en poudre au compteur, tu vois de quoi je veux parler, j’en suis sûr. Une secte. Une putain de secte. Ça commence insidieusement, lors d’une discussion entre neoparents : « tu vas voir qui, toi ? » Au bout d’un moment, tu décodes : Tu sais qu’en face, on parle de môme (de toute façon, c’est ton unique...

18

Comment changer la couche d’un bébé et affronter la terrible réalité

Nous le savons depuis quelques six mois que nous l’étudions : le bébé est une machine infernale. Je ne sais pas qui l’a inventé, mais il a fait du bon boulot. Respect. C’était une fin d’après midi ordinaire. Sur le papier, les taches à accomplir étaient simples : La faire boire son biberon de 17h Lui donner un  suppositoire pour calmer un début de fièvre La changer et la mettre en pyjama La coucher pour qu’elle arrête de nous faire chier qu’elle se repose un peu Bien. La phase 1, ça a été. Pas la peine de s’appesantir dans les...

4

Lettre à une vieille amie …

Chère grasse matinée. Je t’écris d’un de ces matins froids qu’avant de te quitter je ne connaissais pas. Un de ces matins où on est debout à l’aube alors qu’on ne travaille pas. Dehors le temps est moche, le printemps se fait languir. Aucun intérêt. Tu me manques. Chaque seconde qui passe, je repense avec nostalgie aux heures tièdes que nous passions ensemble, entrelacés dans les draps et la couette d’un grand lit défait, avec parfois, ô comble du bonheur, une femme à mes côtés. Et quand, aux jours gris de l’automne, la pluie se mettait à tomber dehors, ces...

1

Comment donner un biberon

Bon, on est entre nous, alors ne nous mentons pas : il y a bien un moment où, quand on donne un biberon, on se dit qu’on aimerait bien que ça aille un poil plus vite. Parce que je sais pas comment c’est pour vous, mais la mienne, autant elle est plutôt tonique dans la vie, autant dès qu’il s’agit de s’envoyer 210 cc de lait, c’est pas une flèche. Elle prend son temps. Au début, je me disais qu’il fallait profiter de ce moment privilégié avec ma fille, que c’était là des secondes précieuses que je regretterai un jour,...