Catégorie: Et merde, je deviens lyrique

1

L’héritière

Ça y est ? C’est déjà la nuit ? On dirait bien. Dans son berceau, l’héritière dort paisiblement. Elle a dix jours. Je la vois qui s’agite un peu dans son sommeil. Je me demande bien de quoi peuvent être faits les rêves des nouveaux-nés … Nous sommes donc le 11 septembre 2011. Au delà de la date symbolique, cette petite héritière voit le jour à un moment étrange. Je ne suis pas bien sûr d’être fier du monde que je lui offre. Mes sentiments sont mêlés, emmêlés. D’un côté, il y a bien sûr, la fierté, immense, de la...

0

Le jour de …

Ça y est, les contractions se précisent. Elles sont de plus en plus fréquentes. On était en train de déjeuner, toute à l’heure, j’ai cru qu’il fallait qu’on parte à la maternité. Alors, non, on est pas encore au stade de : « une contraction toutes les cinq minutes pendant deux heures » Mais quand même. Là, ça ne rigole plus … C’est un sentiment étrange. Je sais que ça peut arriver à tout moment. Bien sûr, j’étais déjà préparé, mais là, petit à petit, ça devient réel. Je SAIS que ça peut arriver à tout moment. Rien que d’y penser, j’ai...

3

Dimanche

Dimanche soir – 20h. La fenêtre est ouverte sur la rue d’en bas, déserte. La télé est allumée, mais le son est sur « OFF ». A l’intérieur de l’écran, la marionnette de mauvaise augure gesticule comme prévu, mais je l’ignore. Aucun de ses présages ne peut m’attendre. Il fait gris, il pleut. C’est bien. J’aime ce temps dégueulasse, et le silence qui l’accompagne. J’aime le dimanche 14 août en ville, sous la pluie, en total décalage avec ce dont on a l’habitude. Et j’aime que le présentateur du 20h ferme sa gueule. Et puis, je pense à toi, petit bébé à...

0

De passage

Je remarque un truc. Dans l’ensemble, nous sommes quand même assez hypocrites, entre nous. Quand il est question de faire des enfants, tout le monde dit plus ou moins la même chose : « C’est loin d’être évident. C’est épuisant. Parfois c’est vraiment dur. Mais quel bonheur. » Soit. Et après tout, je suis bien mal placé pour dire le contraire puisque j’étais en dessous de 0.5g d’alcool lorsque j’ai joué à la grande loterie de la reproduction. Lucide, et consentant. Et sans mentir, j’ai vraiment hâte d’y être. Mais, quand même, allons-nous un jour franchir ce tabou ? Et oser dire...