Catégorie: J’en rajoute à peine

2

Chronique d’une future mère indigne …

A la base c’était un cadeau d’amis : un petit doudou, très mignon, gris et rouge. C’était il y a quelques mois. Offert avec la recommandation suivante : « il faut que vous dormiez avec, comme ça, il portera votre odeur ». Le doudou était resté dans les cartons pendant un temps, un peu oublié, jusqu’à ce que je le ressorte, il y a deux semaines … Il était temps de dormir avec, l’odeur que nous lui transmettions permettrait ensuite de rassurer notre bébé qui à son tour dormira avec ce bout de tissu … Sauf que, peut-être pas ! Ma femme...

0

La sentinelle

Phénomène étrange que la grossesse … Je ne pense pas être le plus « viril » des hommes, a priori. Pas du genre à exhiber mes gros muscles ou à risquer des balafres pour une cigarette refusée ou un regard de travers. Si vous caricaturez, vous pouvez dire que, parfois, je suis un peu une fiotte. (Mais sachez que je trouve ce langage particulièrement déplacé, et que je ne vous en félicite pas). Bref, je disais donc qu’il ne faut pas tellement compter sur moi pour sauter les deux pieds joints dans la baston, je suis plutôt du genre à essayer d’éviter...

0

Pourquoi jouer à la poupée quand on est porteur d’un chromosome XY

Toute à l’heure, en passant dans une galerie commerciale, je suis entré dans un magasin pour bébé. C’est, je crois, la première fois que je franchissais ce genre de seuil, qui plus est seul, mais bon, ce sont les soldes, je me dois d’en profiter. Alors, j’entre. J’entre, tout gonflé de ma légitimité, défiant les autres d’un regard qui dit à peu près : « Arrière mégère, laisse passer papa poule, j’ai un enfant à vêtir ! ».Ca a duré quelques secondes seulement. Quand j’ai vu que je n’effrayais personne, j’ai remballé ma superbe et me suis plutôt concentré à...

1

Manuel de savoir (sur)vivre à l’usage d’un papa désemparé (1)

Voilà la situation : Il est 1h du matin, et voilà vingt minutes que votre femme pleure à chaudes larmes. Impossible de savoir pourquoi. Elle n’a a priori aucune raison de vous en vouloir (vérifiez bien quand même) alors vous suspectez les hormones. Elle a des hoquets, elle n’arrive plus à parler, elle ne fait que sangloter, et toutes vos tentatives pour la rassurer sont vaines. Impossible de lui demander de vous dire ce qui se passe, elle ne parvient pas à articuler. Vous vous sentez totalement impuissant. Que faire ? 1 – Une grosse beigne dans la gueule. «...