Catégorie: Les joies de l’élevage

4

Ces mots-là

Et soudain, c’est le drame. Dans un moment où j’essaie de faire croire à mes enfants que j’ai un peu d’autorité, je m’entends leur dire – mot pour mot – ces phrases qu’on m’avait dites à moi, enfant. Ces phrases que je détestais entendre. Ces phrases que je m’étais pourtant juré de ne jamais répéter plus tard. Et merde.

6

Angoisse et permanence de l’objet

Depuis quelques semaines, la deuxième de nos filles n’arrête pas de pleurer. Tout le temps. Pour rien.
D’accord, jusque-là, rien d’anormal pour une fille, sauf qu’elle est trop petite pour avoir ses règles.
Heureusement, ça s’explique autrement : la science a inventé le concept de permanence de l’objet.
Qui n’est pas sans avantages, vous verrez …

18

Un matin ordinaire

Le matin, d’habitude, c’est ma femme qui habille la grande. Et à les entendre, ça a l’air d’être un combat, une épreuve. Hier, je pensais que c’était n’importe quoi. Les gonzesses et leur sens de la mesure. Depuis ce matin, où à mon tour je me suis frotté à l’exercice, j’ai changé d’avis. Habiller une fille, le matin : c’est l’enfer.