Ces mots-là

papa poule

Papa content, papa gâteau, papa râleur, papa flippé, papa égoïste, papa une fois, papa deux fois, papa pas riche et finalement, peut être un peu ... papa poule.

Vous aimerez lire également...

4 Réponses

  1. jossier véro dit :

    les enfants ont « besoin » de l’autorité des parents, il faut juste savoir la doser. c’est cette autorité qui fait de nous ce que nous sommes !
    bien évidement, il y a aussi l’amour qu’on leur porte, parfois il faut savoir les écouter il m’arrive souvent de dire « non » mais je dis aussi « attention , si tu fais ça, voilà ce que tu risques (je parle de dangers réels, pas de punition) »et l’idée fait son chemin dans leurs têtes.
    ça ne les empêche pas de faire des bêtises, mais en général, il sont tout à fait conscients de ce qu’il font.
    il faut aussi parfois justifier le « non » et à d’autres moments « c’est comme ça et c’est tout ».
    alors bon courage …..
    P.S: pour la table du salon…. j’ai mis de la toile cirée, c’est moche mais je n’ai rien trouvé de mieux , sinon il faut une table en verre mais les angles sont souvent saillants LOL

  2. jmulans dit :

    Ces phrases dites par nos parents nous reviennent comme des réflexes au moment où on a des enfants, c’est étrange. Je à m’arrive aussi parfois de ressortir des vieilles expressions de mon père où de ma mère.
    En y pensant, c’est expressions viennent peut être de très très loin dans le passé si eux aussi ils ont reproduit celles de leurs parents

  3. papaavanttout dit :

    Se nos parents, tout n’est pas bon à prendre. Mais ce que nous avons considéré comme des erreurs étant jeune n’était pas forcément erreur mais le plus souvent maladresse. En devenant parent à notre tour, nous reproduisons, le bon et le moins bon. Et quand on s’aperçoit que l’on reproduit du moins bon, à nous de transformer en quelque chose de meilleur.
    Pourquoi par exemple ne pas expliquer à nos enfants ce que nous n’aimions pas, pourquoi nous n’aimions pas, pourquoi nous reproduisons, et trouver une solution ensemble ? A adapter bien sûr à l’âge de l’enfant, mais cette méthode fait des miracles, parce que l’on implique l’enfant dans une prise de décision concernant son comportement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *